Vous souffrez d’une digestion difficile, de ballonnements ou de troubles du transit ? Et s’il s’agissait du syndrome de l’intestin irritable? Si vous en avez certainement déjà entendu parler, savez-vous à quoi correspond ce trouble et comment votre ostéopathe peut soulager vos douleurs intestinales? 

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) autrement appelé syndrome du côlon irritable (SCI) fait partie de la famille des colopathies fonctionnelles. Il correspond à un mauvais fonctionnement de l’intestin et plus précisément, du côlon ou gros intestin. Cette pathologie est considérée sans gravité mais elle est responsable de nombreux désagréments chez les patients qui en souffrent. Le syndrome du côlon irritable se caractérise par une douleur ou un inconfort au moment de l’évacuation des selles, au moins 3 jours dans le mois et ce depuis au moins 6 mois. Il s’agit donc d’une pathologie chronique.  Cette douleur doit être associée à au moins 2 des 3 signes suivants : 

  • un soulagement au moment de l’évacuation
  • un changement de la fréquence des selles 
  • un changement de l’apparence des selles

 

On distingue 3 formes de syndrome de l’intestin irritable : 

  • avec constipation fonctionnelle seule (SII-C)
  • avec diarrhée fonctionnelle seule (SII-D)
  • un syndrome mixte : avec alternance de diarrhée et constipation (SII-M)

 

Quelques chiffres pour en savoir plus… 

  • Le SCI est une pathologie fréquente puisqu’il touche environ 5% de la population française
  • Le diagnostic de cette colopathie fonctionnelle est habituellement établi entre 30 et 40 ans. Plus rarement, le SCI peut se manifester chez des populations plus jeunes (enfants et adolescents). 
  • Le SCI touche deux fois plus les femmes que les hommes. 

 

Même si l’origine du syndrome de l’intestin irritable n’est pas encore connue dans son ensemble, il a été montré qu’elle repose sur des mécanismes multifactoriels comme :

  • des troubles de la motilité intestinale : les muscles qui composent la paroi de l’intestin font défaut. Leur contraction est soit trop forte, soit trop faible. Le bol alimentaire se déplace alors trop rapidement ou trop lentement. 
  • des troubles de la sensibilité intestinale : les capteurs de la douleur sont plus sensibles que la normale et les patients ressentent de la douleur pour des stimulations normales ou physiologiques. Par exemple : le passage des aliments dans le côlon ou la présence de gaz deviennent douloureux. 
  • un phénomène d’inflammation chronique et une altération de la flore intestinale (bactéries de la muqueuse intestinale) qui favorisent la stagnation des aliments dans le côlon et la production de gaz à l’origine des ballonnements. 
  • des facteurs génétiques
  • des facteurs psychosociaux et environnementaux (fatigue, chronique, stress, anxiété, dépression, régime alimentaire…) 

 

Le syndrome de l’intestin irritable peut être la cause d’un véritable inconfort et de douleurs chroniques qui ont des répercussions sur la vie quotidienne des patients (fatigue, isolement…). Une prise en charge complète est essentielle et elle peut reposer sur l’association de différents traitements : 

  • un traitement médicamenteux symptomatique : qui vise à soulager la douleur et diminuer les perturbations du transit.  
  • une prise en charge psychologique qui permet de moduler les facteurs comme le stress ou la dépression. 
  • des règles hygiéno-diététiques : qui permettent de consolider, voire de supprimer le traitement médicamenteux. La consommation en grande quantité de certains aliments ou les habitudes alimentaires (horaires, nombre de repas) peuvent exacerber les symptômes du SCI. On recommande également aux patients de pratiquer une activité physique régulière. 

 

Et l’ ostéopathie dans tout ça? 

Les études scientifiques montrent qu’un traitement en thérapie manuelle participe à une prise en charge efficace du syndrome de l’intestin irritable. 

Grâce à des mobilisations en stimulation ou en détente de l’abdomen, votre ostéopathe peut travailler sur les muscles du tube digestif. Il peut également travailler sur les tissus conjonctifs qui fixent les organes à la paroi abdominale ou encore stimuler la vascularisation et agir à distance par l’intermédiaire de manipulations vertébrales. 

Le traitement ostéopathique a montré ses preuves en diminuant l’intensité et la fréquence d’apparition des symptômes du côlon irritable. Il augmente le confort du patient et diminue la sensation douloureuse. 

Enfin, votre ostéopathe pourra vous apporter de nombreux conseils pratiques qui permettront d’améliorer vos habitudes alimentaires et maximiser les effets du traitement manuel. N’hésitez pas à consulter votre ostéopathe et lui poser toutes vos questions. 

 

 

Prenez soin de vous, 

Cabinet d’ostéopathie Tréhu